+41 78 735 04 24 izumi@ipositivelinc.com

Le couple à l’épreuve du déménagement

par Jan 11, 2024Discipline Positive

Si l’on se souvient de notre dernier déménagement en 2022, on peut dire qu’il a été mouvementé, ou pire, tumultueux et parfois très décourageant.

Nous avons déménagé d’une grande maison à un appartement beaucoup plus petit après 14 ans d’accumulation de tout ce que l’on peut stocker au-delà du raisonnable. Nous pensions que le moment était parfait car notre fils partait étudier dans une autre ville.

En août, pendant les jours les plus chauds de l’été, nous avons donc tous déménagé pour nous installer dans un nouvel endroit. C’était une période difficile pour la vie du couple. Je citerai une phrase qui m’a interpellée (merci, Cheryl Erwin, de l’avoir partagée) : « Veux-tu avoir raison ou veux-tu rester marié ? ». Je me souviens avoir dit à mon autre moitié (dans un moment de désespoir) que nous étions faits pour la vie si nous nous en sortions sans divorcer !

Mon mari et moi sommes comme la lune et le soleil, le sel et le sucre, ou le poivre, bref, avec des énergies différentes et des façons (très) différentes de gérer le stress. Ma stratégie consistait à ne pas trop réfléchir et à continuer. Il suffit de le faire. Petit à petit, chaque jour, et commencer tôt. Cela semble logique ? Pas pour tout le monde. Surtout pour mon mari … alors lâcher prise était constant et représentait un effort ÉNORME et CONSTANT.

Vous savez quoi ? Cela demande plus d’énergie que de bouger physiquement ! Pendant les pics de stress, faire des choix (devons-nous arrêter ou continuer ?) était une question hebdomadaire et mensuelle.

La bonne nouvelle, c’est que j’ai testé avec sérieux et determination de nombreux outils de Discipline Positive pour le couple, et si nous avons survécu (et sommes toujours mariés aujourd’hui), c’est que c’est ce qui a fonctionné pour nous !

5 conseils pour vous aider à diminuer le conflit lors d’un déménagement

1. Dressez une liste des ACCORDS (ou une ligne de conduite) 

Nous avons commencé par faire un brainstorming sur ce dont chacun d’entre nous avait besoin pour que ce déménagement soit le meilleur possible. Pour être aussi précis que possible, concentrez-vous sur ce qui doit être dit et fait. Nous l’avons écrit et collé pour qu’il soit visible. Ce petit détail était crucial. Alors oui, prévoyez un carnet de notes pour les réunions.

Ceci est un extrait de la liste. Les détails sur le contenu suivront :

– Communiquer les émotions en utilisant : Je me sens ____ quand _____ et j’ai besoin/souhaite ________

– Encouragez-vous (presque) quotidiennement – notez les progrès de chacun et exprimez votre appréciation

– Restez dans le présent et concentrez-vous sur les solutions – par opposition au reproche, à la critique, à la réprobation et à l’expression « j’ai raison ».

– Limitez la durée des discussions (conflictuelles) à 30 minutes maximum. Arrêter (stop c’est stop), et reporter la discussion pour trouver une solution.   

– Organisez chaque semaine une réunion de couple de 30 minutes pour passer en revue les objectifs et les accords

– Gardez votre sens de l’humour ! 

2. Comprendre le cerveau et utiliser le temps de pause positif pour une période d’apaisement

Lorsque je suis contrariée et stressée, j’ai rapidement accès à la partie ‘fight’ – ‘attaque’ de mon cerveau, alors que mon mari est en mode fuite – ‘flight’ (ou ‘freeze’). Vous l’avez compris. Cela ne fonctionne pas. Nous avons convenu d’attendre que nous nous soyons tous les deux calmés (surtout moi) et que nous ayons accès à notre cerveau rationnel après un temps de pause.

Au cours d’une de nos réunions hebdomadaires, nous avons appris à utiliser la formule « Je me sens agacée quand tu ne fais pas ce que tu as dit que tu ferais, et j’aimerais que tu me préviennes à l’avance quand tu ne peux pas respecter ton délai ». Cette phrase est parfois suivie de la question suivante : « Que suggères-tu pour faire autrement ?

3. Faire une réunion de couple chaque semaine en 30 minutes, afin de passer en revue les objectifs et les accords.

Plusieurs points à garder à l’esprit :

  1. Je répète – Limitez la durée à 30 minutes !
  2. Soyez régulier et faites-le CHAQUE SEMAINE. Il nous arrivait de ne pas le faire, et voilà que les problèmes prenaient de l’ampleur et qu’il devenait plus difficile de se calmer à un certain moment. Il est préférable d’organiser régulièrement des réunions pour faire le point sur l’évolution de la situation. S’il y a un problème à résoudre, faites-le pendant qu’il est encore petit.
  3. Commencez chaques réunions par un remerciement, un encouragement ou un compliment.
  4. Utilisez la phrase « Je me sens _____ lorsque… », s’il y a une émotion à partager.
  5. Faites un brainstorming pour trouver des solutions et écrivez-les.
  6. Terminez la réunion en vous félicitant des progrès (même mineurs) accomplis et prévoyez une activité agréable sur l’agenda.

Vous avez peut-être remarqué que nous commençons toujours par quelque chose de positif à dire et que nous terminons par quelque chose de positif à faire. Cela nous aide à rester motivé pour la prochaine réunion. C’est tellement décourageant de quitter une réunion frustré et irrité !

« Aucun problème n’est trop difficile une fois qu’il est reconnu comme une tâche commune » Rudolf Dreikurs

4. Se concentrer sur les solutions

C’est ce qui a été le plus difficile pour nous quand nous étions les deux remontés. Nous étions tellement en colère l’un contre l’autre que nous en venions rapidement aux reproches et à la réprobation. Si vous en arrivez là, commencez par un « temps de pause positif » pour vous calmer, puis organisez une réunion pour vous concentrer sur les solutions. Recommencer autant de fois que nécessaire !

Autrement dit, il est essentiel de :

  • Évitez les reproches (« tu aurais dû », « tu aurais pu », « pourquoi n’as-tu pas… ! », etc.) et concentrez-vous sur les solutions. Les reproches se concentrent sur le passé, tandis que les solutions se concentrent sur ce qui pourrait résoudre le problème à l’avenir. Par exemple, comment faire mieux la prochaine fois ? Que pouvons-nous changer ? Que veux-tu que je fasse ? Comment puis-je t’aider ? Y a-t-il quelque chose à ajouter à la liste des accords, ou devrions-nous la revoir ?
    Considérez cela comme une opportunité d’apprentissage lorsqu’une solution ne fonctionne pas (et il se peut qu’elle ne fonctionne pas rapidement). ‘Ok, cela n’a pas fonctionné… alors comment faire mieux la prochaine fois ?‘ Soyez patient. Vous êtes tous deux en train de changer vos habitudes !

5. Essayez de garder votre sens de l’humour et de rire

« Si vous deviez choisir une caractéristique qui vous aiderait à traverser la vie, choisissez le sens de l’humour » Jennifer Jones

Mon mari a un sens de l’humour à toute épreuve, contrairement à moi, qui peux m’énerver et perdre les pédales.

J’ai lu un jour sur l’excellent site web d’Esther Perel qu’elle suggérait aux couples de discuter de leurs désaccords en s’allongeant sur le sol. J’en ai parlé à mon mari et nous avons essayé. C’est en effet étonnant/amusant et notre ton a changé.

De toute évidence, le sens de l’humour permet de détendre l’atmosphère et d’atténuer les situations difficiles. Il permet de sortir de la logique du combat ou de la fuite.

Un dernier conseil. Notre principale difficulté est que nous sommes deux personnes ayant des façons très différentes de voir la situation. Il m’arrivait souvent (surtout lorsqu’il était irrité) de ne pas comprendre son point de vue ou pourquoi il ne comprenait pas le mien. Saisir la perception de l’autre est essentiel pour améliorer votre écoute et les mots utilisés afin que l’autre personne vous « entende ».

C’est pourquoi il est important de revenir régulièrement sur les accords afin d’affiner vos attentes et celles des autres.

Bon courage et d’inspiration pour votre déménagement ! Cela peut être l’occasion de renforcer votre vie de couple. Mon mari et moi avons beaucoup appris et nos réunions de couple sont encore régulières aujourd’hui 🙂

_________________________________

Reference: Keeping the Joy in Relationships – The Positive Discipline Way

Prochainement à Genève, un atelier de 2 jours en français ! Vous voulez en savoir plus ? Cliquez ici pour plus d’informations.

Pin It on Pinterest

Share This